pompignac ● net  

  Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 23/07/2021 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En cet instant 16 visiteurs sont connectés . Vous avez l'adresse IP 3.235.120.150.
De A à Z ...
Quelques actualités à Pompignac en 2021
26 juillet 2021 - Poste source de Primet - rapport et conclusions du Commissaire enquêteur
Le rapport et les conclusions du Commissaire enquêteur à l’issue de l’enquête publique relative au projet d’implantation d’un poste source ENEDIS à Primet tient sur un document de 78 pages que vous pouvez consulter en suivant ce lien.
À la lecture de ce rapport je retiens les points suivants :
    Primet
  1. Personne ne conteste l’utilité et l’urgence de la création de ce poste source ENEDIS
  2. Toutes les personnes, particuliers, élus et associations, qui se sont manifestées lors de l’enquête regrettent le choix de ce site dans un EBC (Espace boisé classé)
  3. Ces mêmes personnes sont quasi unanimes pour demander que ce poste source soit plutôt implanté sur un terrain voisin en friche suite à un ancien arrachage de vignes
  4. Face aux risques climatiques et écologique (chute de la biodiversité) il est surprenant de constater que la Chambre d’Agriculture de la Gironde menace de son veto le choix de ce terrain au motif qu’il s’agit d’un terroir viticole protégé par le SCoT de l’aire métropolitaine bordelaise : secteur A5. « Préserver et valoriser les terroirs viticoles ».
Château Romain Conclusion : les intérêts viticoles (même hypothétiques) sont plus importants que la préservation d’espaces concourant à absorber le CO2 et à maintenir un minimum de biodiversité.

Pourtant, avec le réchauffement climatique, la viticulture girondine devra penser à se réadapter plus rapidement qu’on l’imagine car les cépages locaux ne seront plus adaptés au climat et adieu les bons vieux Bordeaux de nos grands parents !
Les anciens se souviennent que dans les années 50 les vins d’Algérie titraient souvent jusqu’à 14° d’alcool et servaient parfois à renforcer secrètement les 11-12° de certains vins de nos régions.
Maintenant un Saint-Émilion peut titrer jusqu’à 15°, beaucoup plus que le délicieux Château Romain des coteaux de Zaccar dont je garde encore un lointain souvenir ému.

Étrange aveuglement, on préfère préserver un terrain viticole en friche sacralisé plutôt qu’un espace boisé classé, et bientôt il n’y aura plus que l’éventuel futur vin d’en face qui sera boisé et - qui sait ? - peut-être les assemblages s’y feront avec entre Grenache, Cinsault et Mourvèdre ... Aïe !

NDLR : j’espère de Francis ne m’en voudra pas pour ces propos, qu’il sache que j’apprécie beaucoup son Saint-Émilion de 13,5 % !
23 juillet 2021 - Pourquoi des trottoirs urbains sur une route de campagne ?
Lu sur l’épais bulletin municipal de juillet :
ROUTE DE LA POSTE : PROLONGEMENT DE CRÉATION DE TROTTOIRS
Dans le cadre des travaux de la CDC, des trottoirs vont être réalisés depuis le chemin de Martinot jusqu’au chemin du Limousin.
Ils permettront de sécuriser le cheminement des piétons et des enfants.
Ils devraient commencer courant juillet 2021
Qui a décidé ce truc dangereux ?
Ces trottoirs sécurisent une toute petite minorité de piétons et rendent dangereuse la circulation d’une grand majorité d’automobilistes, de cyclistes et de motards. En effet le rétrécissement de la chaussée qui en résulte oblige les voitures en provenance du bourg à raser ces hautes et raides bordures de trottoirs quand un bus ou un camion arrive d’en face.
Il suffit de voir la couleur des bordures de ces trottoirs installés précédemment pour constater qu’un grand nombre de pneus ont vu leur durée de vie écourtée, et des jantes escagassées.
Quant aux cyclistes en cas de dépassement trop proche ils ne peuvent plus se rabattre sur l’ancien terre-plein herbeux, s’ils sont très habiles ils pourront faire un saut sur le trottoir avec le vélo, sinon c’est la chute assurée.
Autre inconvénient: en cas d’averse ces trottoirs vont canaliser les eaux de pluies de surface qui vont s’amonceler à hauteur des nombreuses écluses qui ont été installées de ci de là.
Décidemment j’ai l’impression que la pensée lopézienne continue d’inspirer la municipalité actuelle : faute de plan d’ensemble de circulation étudié et raisonné les travaux de voirie se font en fonction des desiderata des riverains, c’est ainsi que cela se faisait et c’est ainsi que l’on continue.
Pour info je vous invite à revenir 2 ans 1/2 en arrière et dites-moi ce qui a changé !
22 juillet 2021 - Vous voulez des propositions constructives  ?
J’ignore si les élus de la majorité ou des oppositions font, ou non, des propositions constructives à notre conseil municipal. Mais je remarque que ce ne sont pas seulement les élus qui peuvent ou doivent faire des propositions constructives, c’est aussi chacun d’entre nous, les citoyens de base de la commune, qui pouvons et devons le faire.

Observons tout de même que les critiques, de leur côté, sont aussi nécessaires. J’entends trop souvent plaintes et soupirs à ce sujet. Je suppose que chacun de nous lit parfois les critiques avant d’aller au cinéma, dans un restaurant ou de faire un achat. Les critiques y sont utiles et souvent fort nécessaires.
On ne peut pas passer son temps à louer le seigneur !

Pour ma part je reformule mes propositions que j’estime indispensables à la sécurité juridique et financière de la commune: il faut que Madame le Maire annonce officiellement, après délibération et vote en conseil municipal, que des mesures importantes vont être prises le plus rapidement possible.
En effet cela ne suffit pas d’écrire dans la presse locale « Le PLU présente des points qui ne sont plus adaptés. Il sera modifié prochainement »
Non, il faut annoncer officiellement, par une décision prise en Conseil Municipal, que le PLU va faire l’objet d’une révision.
Il faut, tout aussi officiellement, annoncer des mesures immédiates concernant les permis de construire.

Ne pas faire cela serait mettre la commune en danger, juridiquement et financièrement, j’en ai déjà expliqué la raison.
Mais si certains persistent à considérer mes propos et suggestions comme des critiques négatives après tout libre à eux, il n’y a pas pire sourd que celui ou celle qui ne veut jamais rien entendre...
Maintenant je retourne dans la relative fraicheur de mon bois qui continue, vaille que vaille, à absorber de très grandes quantités de CO2 pour le bénéfice de tous.
18 juillet 2021 - Inondations en Europe : pourquoi le bilan est-il si meurtrier ?  
Photo Sud-Ouest

L’article de Sud-Ouest du 18 juillet 2021 n’est pas réservé aux seuls abonnés, il peut donc être lu en entier en suivant ce lien
À lire aussi éventuellement : 10 juin 2016 - 21 juillet 2016 - 4 février 2017 - 15 juin 2018 - 16 octobre 2018
J’ai ouï-dire que certaines personnes se plaignent que les critiques en général, et les miennes en particulier, ne sont pas assez constructives (en fait pas assez louangeuses !) mais ces mêmes personnes se sont-elles plaintes quand je publiais les articles cités ci-dessus ?

4 juillet 2021 - Conseil municipal du 5 juillet 2021
inondations La consultation de l’ordre du jour affiché sur le site web municipal depuis seulement 2 jours ouvrés montre que la municipalité ne prévoit rien pour se prémunir contre une éventuelle mise en cause de sa responsabilité dans les origines des catastrophiques inondations de la Laurence et de la Capéranie.
Certes les permis de construire accordés en zone inondable l’ont été, entre autres, par l’ancienne municipalité, mais en cas de recours des victimes c’est l’actuelle municipalité qui devra en assumer les conséquences...donc nous ...
Il ne reste plus qu’à espérer que des conseillers municipaux conseillent utilement Madame le Maire à ce sujet.
08/07/2021 13:15 - Commentaire de Gérard et Marie Claude de Sampaïo

il est évident que certains permis ont été accepté par l’ancienne municipalité comme beaucoup de choses en France et ailleurs par "ceux d’avant", mais on a toujours le pouvoir de faire marche arrière pour ne pas faire les mêmes erreurs ou en rectifier certaines.
Exemple le permis accepté pour le lotissement entre le N°35 et le N°37de la route de Touty, lotissement accepté avec accès par un chemin servitude agricole, catégorisé au PLU comme chemin doux, et de ce fait interdit logiquement à la circulation motorisée. Avec pour conséquences un apport supplémentaire d’eaux pluviales non maitrisé vers la route de Touty ou chacun connait par [...]
Commentaire plus long que l'article, tronqué automatiquement à 647 caractères

Répondre
NDLR - La route de Touty, située sur les hauteurs de Pompignac, ne semble pas être comparable aux terrains du bas de la commune en bordure de la Laurence et de son confluent avec la Capéranie.
Curieuse allusion : Le fait que "beaucoup de choses en France et ailleurs " aient été faites ne disculpe en rien "ceux d’avant" ...
2 juillet 2021 - ÉTAT DE CATASTROPHE NATURELLE
L’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour notre commune de Pompignac suite aux intempéries du 17 au 19 juin 2021.
Voir détails sur le site de la mairie.
1er juillet 2021 - Bizarre
Google Alerte me signale la parution sur le site web municipal d’un marché public concernant l’école maternelle.
Vérification faite ce n’est pas un nouveau marché, il s’agit en fait du marché lancé en 2011.
Que s’est il passé ? Fausse manœuvre ? Piratage ? Nostalgie d’une époque révolue ? Bizarre...
En suivant ce lien vous pouvez voir la copie de cette pageque j’ai effectuée et qui a ensuite disparu.
27 juin 2021 - À propos des dégâts des eaux
Un commentaire à propos de nouveaux risques de dégâts des eaux vient de me parvenir.
Comme d’autres il plaide pour un moratoire immédiat des permis de construire dans la commune.
Suivre ce lien pour voir ce texte accompagné de plusieurs photos.

Voir l’article de Sud-Ouest du 24 juin dernier
27 juin 2021 - Élections départementales et régionales - 2ème tour

Résultats du 2ème tour des élections régionales 2021 ‑ Gironde

Candidat - Liste %
1er tour
votes
1er tour
%
2ème tour
votes
2ème tour
Alain ROUSSET - Union de la Gauche 30,99 % 111 366 40.94 % 149 148
Edwige DIAZ - Rassemblement National 19,17 % 68 892 20.29 % 73 909
Nicolas THIERRY- Écologiste 12,42 % 44 652 14.01 % 51 032
Nicolas FLORIAN- Union au Centre et à Droite 13,13 % 47 181 13.65 % 49 726
Geneviève DARRIEUSSECQ- Union du Centre 12,44 % 44 721 11.11 % 40 455


Taux d’abstention 1er tour : 66,76 % --- Taux d’abstention 2ème tour : 66,25 %
Participation Inscrits
1er tour
%
1er tour
Inscrits
2ème tour
%
2ème tour
Inscrits 1 114 451  100,00 % 1 114 451 100,00 %
Abstentions 744 011  66,76 % 738 435  66,25 %
Votants 370 440  33,24 % 376 240  33,75 %
Blancs 5 880  0,53 % 6 308  0,57 %
Nuls 5 144  0,46 % 5 662  0,51 %
Exprimés 359 416  32,25 % 364 270  32,68 %

Résultats du 1er tour des élections départementales 2021 ‑ Gironde

Liste %
1er tour
votes
1er tour
%
2ème tour
votes
2ème tour
Parti Socialiste
15.84 %56 139 21.17 %70 926
La République en Marche
5.09 %18 045 3.63 %12 159



Résultats du 1er tour des élections régionales 2021 ‑ Pompignac

Taux d’abstention 1er tour : 64,97 % --- Taux d’abstention 2ème tour : 65,16 %
Candidat - Liste %
1er tour
votes
1er tour
%
2ème tour
votes
2ème tour
Alain ROUSSET - Union de la Gauche 31,44 % 282 39,93 % 353
Edwige DIAZ - Rassemblement National 17.84 % 160 17,99 % 159
Geneviève DARRIEUSSECQ - Union du Centre 17,84 % 160 17,08 % 151
Nicolas THIERRY- Écologiste 12.27 % 128 15,61 % 138
Nicolas FLORIAN - Union au Centre et à Droite   10,03 %   90   9,39 %   83

Résultats du 1er tour des élections départementales 2021 ‑ Pompignac

Taux d’abstention 1er tour : 65,04 % --- Taux d’abstention 2ème tour : 65,59 %
Candidate et candidat - Liste %
1er tour
votes
1er tour
%
2ème tour
votes
2ème tour
Céline Goeury et Christophe Viandon - Divers gauche 30.32 % 265 59,51 % 466
Christelle Dubos et Bertrand Gautier - La république en marche 25.06 % 219 40,49 % 317
24 juin 2021 - Gestion de crise
Nous sommes souvent confrontés à des crises d’ampleurs différentes, crises liées à une épidémie, à des attentats terroristes, à des accidents sur route, sur rails, sur mer ou dans la voie des airs, à des agressions par des malfaiteurs ou des bandes organisées, à des incendies ou des inondations, etc.
On parle parfois, faute de mieux, de gestion de crise, ce terme de gestion est maintenant mis à toutes les sauces.

À ce propos le Larousse nous dit ceci :
Gestion « Action ou manière de gérer, d’administrer, de diriger, d’organiser quelque chose ; période pendant laquelle quelqu’un gère une affaire : La gestion d’un stock.

Administration d’une entreprise soit dans sa globalité, soit dans une de ses fonctions.

Ensemble des opérations d’un comptable public soit pendant une année financière, soit pendant la durée de ses fonctions.

Règle de la comptabilité publique impliquant qu’on rattache une recette ou une dépense publique à l’année de son exécution et non forcément à celle où elle a pris naissance. »
Dire que l’on gère une crise est encore plus difficile et imprévisible que gérer un budget !
Généralement la crise est subie et on essaye d’y faire face, avec plus ou moins de bonheur, ce dernier mot étant lui aussi mal adapté à la situation !

Pour faire face on crée la plupart du temps une cellule de crise, parfois dans l’improvisation.
CEPRI Le CEPRI (Centre Européen de Prévention du Risque d’Inondation) propose un plan de gestion de crise, valable aussi bien avant, pendant et après.
Ce document est assez complet mais il y manque le volet communication, absolument indispensable en période de crise.
A ce propos, sous le titre Inondations à Pompignac (33) : « Notre PLU a aggravé la situation, il contient des aberrations », nous apprenons par le journal Sud-Ouest de ce jour que la municipalité a décidé de réviser le Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui était un des principaux points de son programme électoral.

Enfin ! Il était temps, mais c’est déjà un peu tard pour de nombreuses constructions collectives en cours qui ne simplifieront pas la vie des élus et des habitants.

Il ne faut pas être devin pour comprendre que la prochaine crise que la municipalité aura à gérer et à affronter a de fortes chances d’être une crise juridique et financière.

Il va falloir commencer à s’y préparer ...
27/06/2021 10:13 - Commentaire de Gérard et Marie Claude de Sampaïo

Les instances dirigeantes de la commune ont mis en avant la catastrophe concernant les dernières inondations subies par certains riverains de Pompignac mais on oublie ou on refuse de parler des plus anciennes : Tempête en 2009 avec inondation de la route de Touty au niveau des numéros 35 et 37 causée par un système d’évacuation des eaux de pluies insuffisant et avec malfaçons multiples. Chute d’un chêne centenaire, avec gros dégâts sur clôture et voiture, etc. Tout cela causé par le ravinement excessif des eaux de pluie non "domestiquées" Modification bien sûr a été apporté depuis au réseau, mais par du bricolage à la merci du moindre orage violent car, par souci d’économie, on n’a pas refait complètement ce qui était mal conçu.

Et malgré tout l’urbanisation intensive continue sans se soucier des risques futurs encourus.

Et pour preuve entre le N°35 et le N°37 , un lotissement de trois maisons va voir le jour, sur la parcelle ZA 169, au haut d’un chemin de servitude agricole de plus de 100 m de long, ce chemin desservant une parcelle de vigne implantée il y a de nombreuses années à la place d’un majestueux bosquet de bouleaux et d’une grande mare, servant de trop plein aux prairies existantes alors aux alentours, mais aussi d’habitat à la faune sauvage.

Lors de pluies torrentielles des flots se déversent vers la route de Touty, mais absorbés pour une part par les terrains parcourus, mais en cas d’orages violents ou de durée persistante la limite d’absorption et vite dépassée. Il est évident que la construction de trois maisons supplémentaires sur ce terrain très en retrait de la route de Touty et desservies alors par un chemin d’accès devenu carrossable et d’une connexion vers le réseau d’eaux pluviale de la route de Touty, va très vite saturer le dit réseau et il faudra s’attendre à un nouveau secteur inondable à Pompignac.

Sur l’article de Sud Ouest il est mentionné que la municipalité a décidé de réviser le PLU. Mais est-il question de cette parcelle ? Comme par hasard, un panneau de constructeur vient d’apparaître en bout de chemin, sans doute motivé par un certain appât du gain, l’urgence est donc là, car le délai de recours s’achève le 15 Août 2021. Il serait donc judicieux que la municipalité prenne acte du risque encouru pas les riverains et bloque immédiatement ce projet, pour étude plus approfondie et éventuelle annulation de ce dernier qui n’est pas des plus raisonnable, l’urbanisation en bord de route étant déjà à son maximum. Pourquoi y rajouter un risque d’inondations futures, mais aussi de pollution environnementale des futures constructions proches de la parcelle de vigne. Les épandages agricoles ne faisant pas bon ménage avec la santé publique.

La raison doit l’emporter sur l’avidité, respectons notre commune, respectons ses espaces naturels et vivons ensemble dans une commune ou la qualité de vie a toujours été présente.

Gérard et Marie Claude de Sampaïo
37 route de Touty
33370 POMPIGNAC

Cliquez sur les photos

Répondre
21 juin 2021 - Élections départementales et régionales - 1er tour

Résultats du 1er tour des élections régionales 2021 ‑ Gironde

Candidat - Liste % votes
Alain ROUSSET - Union de la Gauche 30,99 % 111 366
Edwige DIAZ - Rassemblement National 19,17 % 68 892
Nicolas FLORIAN- Union au Centre et à Droite 13,13 % 47 181
Geneviève DARRIEUSSECQ- Union du Centre 12,44 % 44 721
Nicolas THIERRY- Écologiste 12,42 % 44 652
Clémence GUETTÉ - Extrême-gauche 5,55 %  19 939
Eddie PUYJALON - Divers droite 5,02 %  18 027
Guillaume PERCHET - Lutte Ouvrtière  1,29 %  4 638


Taux d’abstention : 66,76 %
Participation Inscrits %
Inscrits 1 114 451 100 %
Abstentions 744 011 66,76 %
Votants 370 440 33,24 %
Blancs 5 880 0,53 %
Nuls 5 144 0,46 %
Exprimés 359 416 32,25 %

Résultats du 1er tour des élections départementales 2021 ‑ Gironde

Liste % votes
Rassemblement National16.99 %60 205
Parti Socialiste15.84 %56 139
Union à gauche avec des écologistes10.56 %37 405
Union à gauche9.51 %33 697
Divers droite9.05 %32 060
La République en Marche5.09 %18 045
Union au centre et à droite %4.34 %15 370
Divers centre3.73 %13 229
Union à droite3.67 %12 994
Écologiste3.19 %11 314
Républicains3.12 %11 044
Union au centre3.06 %10 854
Divers gauche3.01 %10 649
Extrême droite2.10 %7 459
Extrême gauche1.87 %6 613
Parti communiste français1.41 %5 000
La France Insoumise1.28 %4 549
Divers 0.96 %3 386
Union Extrême droite0.94 %3 341
Droite souverainiste0.29 %1 017



Résultats du 1er tour des élections régionales 2021 ‑ Pompignac

Taux d’abstention : 64,97 %
Candidat - Liste % votes
Alain ROUSSET - Union de la Gauche 31,44 % 282
Edwige DIAZ - Rassemblement National 17.84 % 160
Geneviève DARRIEUSSECQ - Union du Centre 17,84 % 160
Nicolas THIERRY- Écologiste 12.27 % 128
Nicolas FLORIAN - Union au Centre et à Droite   10,03 %   90
Clémence GUETTÉ - Extrême Gauche   3,90 %   35
Eddy PUYJALON - Divers Droite   3,34 %   30
Guillaume PERCHET - Lutte Ouvrtière   1,34 %   12

Résultats du 1er tour des élections départementales 2021 ‑ Pompignac

Taux d’abstention : 65,04 %
Candidate et candidat - Liste % votes
Mme Goeury Céline et M. Viandon Christophe - Divers gauche30.32 %265
Mme Dubos Christelle et M. Gautier Bertrand - La république en marche25.06 %219
Mme Jacquemot Colette e tM. Unrein Richard - Rassemblement National21.28 %186
Mme Feld Mathilde et M. Le Bars Jean-Hervé - Union à gauche avec des écologistes19.68 %172
Mme Barbe Dominique et M. Thomas Alain - Divers gauche 3.66 %  32
20 juin 2021 - Rappel en cas de sinistre
En cas de sinistre le déclaration auprès des assurances doit être faite dans un délai de 5 jours ouvrés suivant le sinistre, et au plus tard 10 jours après la publication de l’arrêté d’état de catastrophe naturelle au Journal officiel.

La commune a fait une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle, avant même de connaître la suite qui en sera donnée les personnes sinistrées doivent fournir à la mairie une copie de cette déclaration accompagnée de photos.
En cas de besoin contacter le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) au 05 57 97 13 00

À voir : Assurance et catastrophe naturelle
20 juin 2021 - Interrogations et inquiétudes
Alors que de nombreux habitants subissent en ce moment de graves dommages consécutifs aux inondations de ces derniers jours, des habitants des hauteurs de Pompignac sont inquiets à propos de projets constructions de nouveaux lotissements qui augmenteront encore l’imperméabilisation des sols.
Les espaces naturels (bois, prairies...) jouent un rôle bénéfique d’éponge des eaux pluviales, retardant ainsi les montées brutales des eaux, au contraire ces nouvelles constructions à flanc de colline sont autant de nouveaux risques d’inondations dus à l’artificialisation des sols.
Avant toute nouvelle autorisation de construction la municipalité doit prendre des mesures afin de limiter ces risques.

Une habitante de la route de Touty a souhaité s’exprimer à ce sujet.

Vous pourrez prendre connaissance des motifs de ses inquiétudes en suivant ce lien.
19 juin 2021 - Réplique
Pont-Castaing Il n’y a pas que pour les tremblements de terre que se produisent des répliques de phénomènes naturels.
Cette nuit ce fut malheureusement le cas pour les orages qui ont déjà dévasté la commune hier.

Les victimes doivent de façon urgente consulter ce dossier de la mairie
Malheureusement un certain nombre de victimes ne sont pas assurées ou très partiellement.
Quoi qu’il en soit, si ce n’est déjà fait, il faut faire des déclarations de sinistres détaillées et contacter la mairie. Il faut aussi faire un maximum de photos chez soi et aux abords de la maison.
La déclaration de catastrophe naturelle a été demandée par la mairie, mais cela prend un certain temps, et en attendant plusieurs familles ont tout perdu et on besoin d’aides de toutes natures.
Plusieurs volontaires ont répondu à l’appel de la mairie afin de prêter main-forte aux secours, ils étaient encore à pied d’œuvre ce matin.

De mon côté j’ai essayé de mieux comprendre ce qui a pu provoquer une catastrophe d’une telle ampleur car c’est important pour les mesures à prendre pour l’avenir, quoi qu’il en coûte comme disait qui vous savez !

Tout d’abord si la Laurence a bien été gonflée en amont par les eaux venant notamment de collines des chemins de Callonge et de Saint-Paul cela n’explique que partiellement pourquoi l’eau est montée au Pont-Castaing à environ 3 mètres au dessus de son niveau habituel.
Une fois de plus j’ai eu la confirmation ce matin que le pont de ce carrefour n’a été obstrué à aucun moment, ni hier, ni aujourd’hui, tout au plus il a pu jouer un rôle de ralentisseur malgré ses dimensions, mais les eaux ont pu passer "librement", si j’ose dire.

Faute d’avis d’un ingénieur en hydrologie et en diagnostics hydrauliques je persiste à penser que la zone proche de station d’épuration a été le point de rencontre de plusieurs phénomènes cumulatifs dont les conséquences ont été très lourdes pour tout le voisinage.

Un ami bordelais et pompignacais de cœur a trouvé que ce phénomène présentait une similitude avec celui du MascaretLe phénomène correspond à une brusque surélévation de l’eau d’un fleuve ou d’un estuaire à morphologie convergente de type « hypersynchrone », provoqué par l’onde de la marée montante lors des grandes marées.

Météo France   Météo-France à Pompignac
18 juin 2021 - Inondations catastrophiques à Pompignac
Les orages de la nuit du 17 au 18 juin ont eu des conséquences catastrophiques dans notre commune et les communes voisines.

photo 1 photo 2 photo 3 photo 4
Cliquez sur les photos pour les voir en plus grand
La Laurence habituellement qualifiée de ruisseau par les spécialistes en hydrologie et dans la base SANDRE s’est transformée en véritable torrent dévastateur notamment route de la Poste, à Pont-Castaing, au hameau de la Laurence et ailleurs.
Certaines maisons ont été brutalement totalement envahies par l’eau, d’autres ont eu leurs caves et garages inondés.
Les pertes chez de nombreux habitants concernés sont très importantes (voitures, mobilier, équipements électroménagers, etc.) le CCAS peut secourir dans l’urgence les plus démunis, téléphone 05 57 97 13 00.

Des lignes électriques ont été rompues par des chutes d’arbres et de nombreux compteurs électriques ENEDIS sont hors d’usage, privant les habitants d’électricité.
Des gens du voyage qui avaient pris l’habitude de s’installer sur le terrain de la cascade de la Laurence ont été évacués grâce notamment à des bénévoles du conseil municipal.
• Un conseiller municipal dans l’exercice de ses fonctions a été victime des eaux en furie, aux dernières nouvelles il irait bien.
• Le conseil municipal s’est réuni ce matin en cellule de crise.
• Les pompiers pompent les eaux qui ont envahi caves et maisons.
• Les électriciens installent des groupes électrogènes.
• Les dépanneurs vont des navettes d’évacuation des voitures en panne.
• Chacun fait de son mieux pour aider les habitants en difficulté.

L’heure est à l’entraide et aux secours, mais il faudra rapidement tirer les leçons de ces catastrophes dont l’impact a été aggravé ces dernières années par des décisions et actions hors de tout bon sens.

Bien que ce soient d’abord les éléments naturels qui sont à l’origine de ces catastrophes il faudra malgré tout déterminer les responsabilités des différents acteurs, publics et privés, au sein de la commune, de la CDC et de différents services et administrations.
Mais surtout il va falloir mettre en place dès que possible un plan d’action à moyen et long terme pour la commune, cela commence notamment par une révision indispensable du PLU comme s’y est engagée la nouvelle équipe municipale.

Sud-Ouest   Orages et inondations dans le Sud-Ouest : « un événement décennal, voire centennal » d’après Météo France

Post-scriptum: je n’ai pas pu me rendre sur la zone libellule car son accès est interdit, mais j’aimerais bien savoir dans quel état elle se trouve après cette nuit de débordements.
Renseignement pris la zone libellule a peu souffert.

De ce fait le scénario suivant peut être envisagé, et c’est mon hypothèse personnelle :
la Laurence cette nuit du 17 au 18 juin avait, en aval de la station d’épuration, un aspect de torrent mugissant, or la pente de ce ruisseau est asse faible entre Fargues et Pompignac, comment expliquer cela ?

En observant les dégâts on constate plusieurs choses:
C’est vraisemblablement la Capéranie, cours d’eau sur une assez forte pente, qui a occasionné les plus gros dégâts comme on peut le constater au niveau de l’écluse en dur et en observant la façon dont a été couchée vers l’est la clôture du grand terrain au nord de la station d’épuration
Par ailleurs, assez tard dans la matinée, vers 9h ou 10h les différentes buses et goulottes techniques sous les trottoirs de la route de la Poste étaient encore pleines d’eau sous pression, les regards y avaient un véritable aspect de geyser, la route de la Poste en pente descendante du nord vers le sud avant la station d’épuration, a joué un rôle de canal précipitant l’eau vers le point le plus bas, c’est à dire au confluent entre la Laurence et la Capéranie.

Toute ces eaux se sont jointes et ont gonflé le cours de la Laurence qui a vraisemblablement vu son niveau monter au moins jusqu’à Pont-Castaing.
J’ai vérifié ce matin que le pont de Pont-Castaing n’était pas obstrué côté amont, donc l’eau a pu traverser dans les deux sens, du nord vers le sud par un effet de marée montante, puis en sens inverse par une sorte de reflux.
Ce que j’ai pu constater m’incite à penser que les causes aggravantes de ces dégâts de l’orage de cette nuit sont conjointement le ruisseau de la Capéranie et la portion nord de la route de la Poste avec ses trottoirs élevés et ses buses souterraines qui l’ont transformé en véritable canal de déversement vers le point le plus bas.
J’ai pris ce matin, difficilement du fait de mon handicap, plusieurs photos qui pourraient étayer cette hypothèse.
Mais quelles conclusions en tirer ?
14 juin 2021 - La tonte, un geste écologique ?
graminées
Dans de nombreuses villes des écolos urbains ont promu l’utilisation du mouton pour la tonte des espaces verts.

De la part des petits comme des grands les réactions sont souvent élogieuses, car le spectacle de ces moutons qui remplacent avec grâce et silence les bruyantes tondeuses est tout à fait charmant.

Mais la question que cet agréable spectacle évite de poser est «Faut-il vraiment tondre nos espaces verts et nos pelouse ?» (et faut-il tondre nos moutons rajouteront les véganes !)
S’il y a quelque chose de bien ancré dans nos têtes, parfois de façon quasiment freudienne,
c’est l’analogie entre tonte et propreté.
Dès qu’un brin d’herbe pousse le long de nos chemins de braves riverains appellent les services municipaux ou départementaux
«Coupez-moi cette herbe que je ne saurais voir»

Le critère de beauté d’un jardin est souvent celui de la tonte rase de ses pelouses, à l’image de celles des terrains de golf.
Mais qu’adviennent donc les petits habitants des espaces herbeux ?
Tout le monde a remarqué que depuis quelques années les pare-brises de nos voitures sont de moins en moins constellés par les insectes venus nuitamment s’y précipiter, mais remarquons-nous à la fin du printemps et au début de l’été que le chant des grillons de nos contrées est de moins en moins joyeux, de plus en plus inaudible ?

C’est facile d’accuser les agriculteurs de tous le maux, d’en faire les seuls responsables de la baisse de la biodiversité animale et végétale. C’est facile et cela évite de nous poser des questions sur nos propres comportements individuels.
Alors même que l’on exige la fin de l’usage des néonicotinoïdes on constate que, sur internet comme dans les magasins pour jardiniers amateurs, la vente du Roundup est toujours aussi florissante.

Location de moutons
On remarque aussi que les tondeuses thermiques sont de plus en plus boudées et sont remplacées par des tondeuses à batterie ... voire même par de la location de moutons !

Mais la finalité reste la même : l’herbe qui pousse ça fait sale et négligé, alors coupons-la vite et court !
13 juin 2021 - Céline Pessis - Une autre histoire des Trente Glorieuses
Notre actuelle députée était venue nous rencontrer à Pompignac lors la campagne électorale des dernières législatives.
Je me souviens qu’elle avait notamment mis en cause les retraités au prétexte qu’ils auraient vécu heureux lors des soi-disant 30 glorieuses, comme Jean Fourastié avait baptisé la période de 1945 à 1975.

Certaines idées ont la vie dure, cette période ne mérite pas cette appellation !

En effet cette période fut à la fois celle des guerres dans nos anciennes colonies, mais aussi celle de la promotion de l’agriculture intensive marquée par un fort exode rural et la destruction massive de milieux naturels.
Cette période fut aussi celle d’une industrie et des travaux publics placés sous la prééminence du "tout pour la voiture" et de coûteuses réalisations de prestige (Supersonique Concorde, Paquebot France, etc.).
Cette période fut aussi marquée par la construction d’immenses barres d’habitations dans les banlieues des grandes villes, avec les conséquences que l’on connait maintenant.

Certains essayent de mettre en doute cette appellation usurpée des 30 glorieuses, c’est le cas du livre de Céline Pessis, Sezin Topçu et Christophe Bonneuil intitulé
«Une autre histoire des Trente Glorieuses : modernisation, contestations et pollutions dans la France d’après-guerre»
paru il y a déjà 8 ans mais qu’il est utile de rappeler en cette période électorale.
Céline Pessis nous présente l’ouvrage "Une autre histoire des Trente Glorieuses, modernisation, contestations et pollutions dans la France d’après-guerre" aux éditions La Découverte, qu’elle a dirigé avec Sezin Topçu et Christophe Bonneuil.
Notes de Musique : "Vivaldi - Concerto in C Major for Oboe and Orchestra andante" by Advent Chamber Orchestra - Free Music Archive
Dʹaprès YouTube
J’espère qu’un jour cette période 1945-1975 sera rebaptisée «Les 30 calamiteuses» tellement nous payons cher aujourd’hui le sourd aveuglement des politiques d’alors.
8 juin 2021 - À l’agence postale communale, Lucette passe le témoin
Lucette
Photo Francis Gérard - Sud-Ouest - Voir l’aricle
2 juin 2021 - Fauchage tardif, encore ...
fauchage tardif Quand je vois ce qui se passe depuis quelque jours sur les bords de nos routes et chemins je me demande si au sein de la communauté de communes et de la commune les conseillères et conseillers des majorités comme des oppositions sensibles aux questions écologiques ont fait la démarche de se former aux techniques du fauchage tardif que de nombreuses communes ont adopté depuis plusieurs années déjà.
Et si oui je me demande si un peu de communication a été faite à ce sujet et si des formations ont été proposées aux personnels concernés.
Le doute m’habite.
fauchage tardif
31 mai 2021 - Beau temps au Marché à la FermeChâteau Qeyssard
Marché à la Ferme Comme les années précédentes la Famille Massé organisait dimanche au Château Queyssard son traditionnel Marché à la Ferme.
La pandémie sévissant encore les organisateurs avaient respecté les règles de prudence, les participants aussi, plus ou moins, car boire et manger avec un masque n’est pas chose facile !
Outre des artisans, artistes et agriculteurs plusieurs personnalités du Conseil Municipal, majorité comme opposition, étaient présentes ainsi que de très nombreux enfants heureux de gambader librement en ce lieu sécurisé.
Cela sentait bon le retour tant espéré à la normale.
15 mai 2021 - Ça commence à aller mieux
Il y a quelques jours un élu regrettait que les bénéficiaires de son action dans un lotissement n’aient pas manifesté leur gratitude.
C’est assez rare chez nous en France que l’on remercie des élus.
Pourtant cela a été fait ici même plusieurs fois, notamment le 8 avril dernier tout comme d’autres fois lors de commentaires ou de tribunes libres.
Aujourd’hui je pense que beaucoup de Pompignacais devraient remercier Madame le maire d’avoir pris une décision officielle courageuse.
En effet elle a fait prendre par son conseil municipal la décision de ne traiter aucun dossier ou réunion relatif à la Société Suez.
Madame le maire est cadre chez une filiale de Suez, il semble que son niveau de responsabilité la préserve d’une situation de conflit d’intérêt. Mais face à un tel problème la prudence est souhaitable.

Elle a pourtant subi, il n’y a pas encore longtemps, la menace permanente de son prédécesseur qui était prêt à la traîner devant les tribunaux, menace réelle car par le passé tel ou tel Pompignacais en a été victime.
Éviter de se mettre en situation d’un mauvais procès est une sage décision de Madame le maire et c’est tout au bénéfice de la population qui n’aura pas à subir les inconvénients moraux, pratiques et financiers consécutifs à un procès inique, inutile et coûteux.
C’est donc Monsieur Francis Coup qui est désormais chargé de tous les dossiers relatifs à Suez, c’est-à-dire la distribution de l’eau potable et le traitement des eaux usées.
Ce n’est pas une mince affaire pour un conseiller municipal qui, s’il était promu adjoint au maire, bénéficierait d’une meilleure crédibilité auprès de Suez.
12 mai 2021 - Herbe maudite
Cannabis sativa Sous toutes ses formes le chanvre indien, ou cannabis, est fumé, bu ou mangé sous différents noms , Marijuana, Hashish, Kif, Herbe, Shit, etc.
Cela peut paraître stupéfiant mais il parait, selon des sources officielles, que plusieurs millions de français font un usage fréquent de ces produits, ce qui alimente des petits et grands commerces illégaux car, comme pour la vente d’alcool aux moins de 18 ans, ces commerces sont interdits.
Comme à Chicago à l’époque de la prohibition cette interdiction est partout contournée au vu et au su de tout le monde.
La police essaye, tant bien que mal, de remplir sa mission à ce sujet, et Éric Masson l’a payé de sa vie.
Il y a un débat en ce moment à l’Assemblée nationale au sujet de la levée de ces interdictions, totales ou partielles.
Aboutira-t-il ? C’est peu probable ...

En attendant, à Pompignac comme partout ailleurs, beaucoup d’amateurs des dérivés du chanvre indien fument peinardement leur joint pendant que deux petites filles de 5 et 7 ans pleurent leur père.

Hé merde !!! (c’est aussi le surnom d’un des dérivés de cette herbe prohibée)
11 mai 2021 - Journée nationale d’hommage à Éric Masson
Éric Masson

Éric Masson, 36 ans, père de deux petites filles âgées de 5 et 7 ans
5 mai 2021 - D’un mal peut résulter un bien ... ou un autre mal
Le débat à propos de la circulation dans le lotissement des Prés de l’Église continue.
Voir la dernière contribution en suivant ce lien.
4 mai 2021 - Wase s’y met aussi !
Imaginons un habitant du haut de la route de l’Église qui veut se faire livrer un repas par un restaurant de Sallebœuf.

L’application Wase va proposer au restaurateur deux itinéraires, un long et un court.
Comme vous pouvez le voir sur les 2 copies de cartes ci-dessous l’itinéraire le plus rapide qui lui sera proposé passe par le lotissement des prés de l’Église.
Pas de chance pour les habitants de ce lotissement : Wase s’y met aussi !
Leur malheur va durer car la mairie ne veut pas revoir le plan de circulation lopézien.
Pourquoi ce refus alors que tant d’habitants, en voiture ou chez eux, sont quotidiennement inquiquinés, pour ne pas dire plus ?

Mystère et boule de gomme !

Plan général   Plan général
Plan général   Détail
Cliquez sur les cartes pour les voir en plus grand
2 mai 2021 - Un plan de circulation qui divise la commune et ses habitants
Les deux commentaires à propos du communiqué d’habitantes du lotissement des Prés de l’Église montrent à l’évidence que les Pompignacais subissent tous les jours une double gène, aussi bien ceux qui veulent circuler en voiture que ceux qui veulent être tranquilles chez eux.

Tout cela résulte du plan de circulation qui a été établi par la précédente municipalité sans aucune concertation avec les habitants, ni avec le département ou avec la communauté de communes.

En conséquence beaucoup de Pompignacais évitent désormais le centre-ville et se créent des raccourcis,
  • pour les uns par le circuit des chemins de Martinot, de Touty, des Graves, et de l’Hermitage,
  • pour les autres pars le chemin de Sarail puis soit par l’avenue du Périgord, soit par les chemins de Marsalat, Gachet, la Tourasse et Touty
  • d’autres venant de Touty ou de la route de l’Église passent par ce fameux lotissement des Prés de l’Église pour se diriger vers Sallebœuf (et vice-versa)
Tous les riverains de ces chemins de traverse sont quotidiennement gênés par des flux de véhicules résultant de ce plan de circulation extrêmement mal pensé et fort mal conçu.

Par ailleurs certains chemins subissent un trafic plus important qu’ils ne peuvent supporter, ce qui, à la longue, va créer des frais supplémentaires d’entretien de la voirie.
Ne parlons pas des ronds-points cacahouète, ni des écluses en dur ou en mou, ni d’autres gadgets à la mormoil dont l’utilité n’a jamais été démontrée.

Malheureusement l’équipe actuelle reste fidèle à ce qu’avait si mal entrepris l’équipe précédente (et pour cause...) et c’est ainsi que le plan de circulation de Pompignac ne sera pas révisé comme cela a été annoncé dernièrement à PSE.
Tant pis pour nous.                     Adda veni’ Baffone ! comme chantaient les italiens avant 1953
La devise lopézienne était bien connue «Diviser pour mieux régner» cela a réussi pendant 12 ans, mais, si en 2020 le règne a cessé, les divisions, quant à elles, perdurent, hélas ...

Ha, tout le monde n’a pas le talent de Sleeping Joe !
03/05/2021 10:14 - Commentaire de Alain ROUX

Je souscris entièrement à la proposition de travailler sur la circulation à Pompignac de manière globale.
Plus particulièrement pour le lotissement des Prés de l’église, il existe une autre solution technique qui permettrait à la fois de traiter le problème de la sécurité, la difficulté de verbaliser sur la base d’un arrêté municipal certainement juridiquement fragile, d’éviter la ‘’privatisation’’ du domaine public au bénéfice de quelques-uns aux frais de tous les contribuables Pompignacais et d’améliorer la végétalisation de cet espace.
J’ajoute que cette solution a déjà été appliquée à Pompignac. Je la tiens à disposition si quelqu’un est intéressé.

Répondre
1er mai 2021 - Privilégier Primet ou déprimer ?
La forte augmentation du nombre de constructions à Pompignac a entrainé une baisse de la qualité de la distribution électrique dans certains quartiers.

C’est ainsi, par exemple, qu’un de mes voisins de 95 ans, vivant seul, m’a appelé récemment en pleine nuit parce qu’il n’avait plus de courant, je présume que pour des raisons de santé et de sécurité il avait impérativement besoin d’électricité.

Cet exemple n’est pas isolé, les micro-coupures, mini-coupures et coupures longues sont de plus en plus fréquentes dans plusieurs quartiers de la commune.

Toutes les personnes qui dépendent d’appareils sanitaires électriques vitaux, qui ont des portes ou portails électriques, qui dépendent du télétravail, ou tout simplement les particuliers comme les professionnels qui ont besoin de leurs équipements électriques et électroniques sont victimes de jour comme de nuit du manque de fiabilité la distribution électrique.

En 2017 un projet de poste source a été initialisé par la DREAL Nouvelle-Aquitaine (télécharger ce document pdf très complet de 19,9 Mo), ce projet devrait améliorer sensiblement la vie de nombreux habitants à Pompignac. Sa localisation à Primet avait été choisie de façon à ne pas créer de nuisances au voisinage, certes au prix d’environ un hectare boisé, mais avec obligation de replanter ailleurs.

J’ai appris qu’au sein du conseil municipal certaines élues et certains élus s’opposent maintenant très fortement à ce projet connu pourtant depuis plusieurs années.

J’ai même entendu dire qu’il fallait à tout prix privilégier les arbres aux humains !

Comme beaucoup je suis pour la protection de la nature, mais je suis aussi partisan de la protection des humains !

Alors faut-il militer urgemment pour que ce projet soit reporté et déplacé ailleurs alors qu’il est lancé depuis 4 ans ? Avec le risque de longs délais supplémentaires au détriment des habitants qui sont tous les jours victimes des graves défauts d’alimentation électrique.

Si ces personnes réussissent dans leur projet il faudra qu’elles en assument personnellement la responsabilité et qu’en attendant la commune en tire les conclusions, c’est à dire n’accorde plus aucun permis de construire de maisons individuelles, de lotissements, d’immeubles collectifs, artisanaux, industriels ou de bâtiments municipaux jusqu’à la réalisation effective de ce poste source.

Ce débat doit être porté auprès de toute la population de Pompignac.
30 avril 2021 - Communiqué d’habitantes du lotissement des Prés de l’Église
Historique : les habitants des Près de l’Église avaient signalé au précédent maire Denis Lopez les nuisances générées par les modifications des nouvelles voies de circulation concernant le centre bourg.

Nos doléances ont été ignorées malgré plusieurs rappels.
L’élection de notre nouvelle maire Madame Céline Deligny-Estovert a permis l’évolution de la situation :
  1. une réunion des habitants a été organisée par Madame le Maire et ses adjoints permettant à chacun de s’exprimer
  2. suivie d’une analyse sur les lieux.
    Francis Coup, Gérard Sebie et David Dartenset ont suggéré des aménagements : balises, panneaux sens interdit sauf aux riverains ont été mis en place à l’entrée de l’accès du lotissement (arrivée Sallebœuf et entrée en haut de la route de l’Église)
Nous remercions vivement la municipalité et le personnel qui ont mis en place cette installation.

Actuellement nous observons si ces mesures sont suffisantes.
Mais nous constatons déjà que certaines habitudes ne se perdent pas facilement !
Monique Baylly
Monique Laval-Chevrier
01/05/2021 11:48 - Commentaire de Stéphane CHATELIER

Bonjour,
Une nouvelle fois sans prévenir, la municipalité a installé des panneaux de sens interdit aux entrées du lotissement des prés de l’Église.

Nos impôts servent à l’entretien de ces routes (400m de voirie au moins) mais nous n’avons pas le droit de l’emprunter en voiture, ni même de donner notre avis. Lorsque l’on arrive de Touty pour aller vers Sallebœuf on est obligé de franchir le carrefour devant l’Église qui est assez dangereux pour les piétons comme pour les voitures (un accident sans dommage corporel a notamment eu lieu récemment). C’est désormais le seul point de passage pour aller à Sallebœuf depuis que l’accès au chemin de Martinot est impraticable et interdit.

Je constate que la communication et le dialogue sont loin de s’être amélioré depuis l’arrivée de la "nouvelle" équipe municipale (travaux route de Touty, ruches installées sur les hauteurs du parc communal, suppression d’un espace en herbe devant la brasserie (à quand un vrai schéma directeur d’aménagement du centre?)).

Stéphane CHATELIER

Répondre
01/05/2021 15:24 - Commentaire de Monique BAYLLY

Un grand merci à M.COUP et à son équipe pour la mise en place des panneaux de signalisation et des balises.
J’espère que les pompignacais non riverains sauront respecter cette nouvelle signalisation.

Cette signalisation est d’autant plus indispensable, que les " prés de l’église" est un lotissement.
La route avait été créée dans ce sens et non prévue pour un passage intense, avec deux virages très dangereux.
Les très nombreuses voitures qui l’empruntent ne respectent que très rarement la vitesse autorisée.

En effet, la circulation dans Pompignac est devenue très difficile et dangereuse dans de nombreux endroits, mais notre lotissement n’a pas à en subir les conséquences.

Mme BAYLLY Monique

Répondre
27 avril 2021 - PSE rencontre les élus
L’association pompignacaise de sauvegarde de l’environnement PSE a été reçue par Madame le maire sur de sujets tels que la zone libellule, l’aménagement du centre bourg, la révision du PLU, l’éclairage public et les projets d’installation d’antennes 5G.

Les questions posées par les représentants de PSE étaient intéressantes et importantes, les réponses un peu moins. On y apprend notamment que, sauf erreur de transcription, le PLU ne sera pas révisé mais simplement modifié, la nuance est importante, il faudra y revenir.
Vous pouvez prendre connaissance du compte-rendu de cette rencontre sur le blog de PSE
Les réponses apportées aux questions de PSE par les élus sont assez décevantes.
À la fin du compte-rendu on peut lire eci :
Liberté d’expression
Comme sous la mandature de Lopez il y a encore des élus (ou au moins un) qui ont des difficultés avec la liberté d’expression, je l’avais malheureusement déjà remarqué...
29/04/2021 12:27 - Commentaire de Francis Coup

Oubli regrettable sur l'article du 27/04/2021 :
Je prends connaissance du compte-rendu de l'entretien accordé par la mairie à l'association Pompignac Sauvegarde Environnement, auquel je participais.
Il a été évoqué, en séance, le problème de la sécurisation de la traversée du lotissement Les Près de l'Eglise qui est une préoccupation majeure pour les riverains.
Un projet concerté avait été élaboré lors d'une réunion de quartier.
L'aménagement tant attendu a été réalisé conformément aux attentes des administrés par les agents techniques municipaux, à moindre frais.
Dommage que les interventions, semble t-il, positives ne soient pas signalées.
Plus d'objectivité me paraît nécessaire pour le respect de la démocratie.

Francis Coup
Elu municipal engagé
Membre de PSE

Répondre
19 avril 2021 - Le corbeau est un animal intelligent
Le corbeau
Le corbeau est un oiseau connu pour son intelligence et c’est dommage qu’il soit, malgré lui, devenu le symbole de la médisance et des rumeurs malfaisantes.

Hélas cet animal virtuel s’est de nouveau invité dans notre petite commune et il semble prendre plaisir à distiller son venin, comme si les virus couronnés ne nous suffisaient pas !

Si vous croisez ce volatile imaginaire tordez-lui le cou et laissez l’oiseau réel croasser en paix et déguster son fromage avant qu’un renard s’en saisisse.
14 avril 2021 - Où sont les fleurs ?

Les insectes subissent une extinction de masse très importante.
C’est très inquiétant pour le maintien de la biodiversité et donc de la vie telle que nous la connaissons encore.
Les fleurs sont indispensables aux insectes. Or si nous circulons dans Pompignac que remarque-t-on ?
Il n’y a presque plus de fleurs dans les jardins des particuliers qui leur préfèrent les pelouses tondues ou les décorations minérales.
Il n’y a plus de fleurs dans les champs, sauf dans les vignobles et les vergers, hélas le gel vient d’y faire des ravages.

Les seules fleurs que l’on peut voir en abondance en ce moment sont sur les bas-côtés de nos routes et chemins.

Il y a encore trop de monde qui préfère la tonte à ras à la fantaisie florale de la nature.
Espérons que nos édiles ne cèderont pas cette année encore à la pression de ceux qui n’aiment la nature que rasée de près, tondue ou élaguée gaiement et sans soucis
Dans les jours qui viennent nous serons renseignés à ce sujet.
13 avril 2021 - Notre maire a-t-elle peur des arbres ou des mots ?
Sur les chemins de Pompignac, la tronçonneuse est branchée, les arbres des bords de route ont tout à craindre.
Il suffit qu’il soit un peu penché ou « trop près » d’un maison, ses jours sont comptés
.

[Lire la suite]

8 avril 2021 - Enfin !
Enfin on peut entrer à Pompignac depuis l’avenue du Périgord sans risquer se rompre le cou à vélo ou escagasser ses pneus de voiture.
Cela faisait des années que Lopez se montrait sourd à toute demande de travaux de bouchages de ces nids d’autruches (les poules avaient déserté ces nids depuis longtemps les trouvant beaucoup trop grands), mauvaise volonté ou ignorance ? Longtemps j’ai cru qu’il ignorait que ce bout de chemin faisait partie de la commune.
Enfin quelqu’un s’est retroussé les manches et a lancé les travaux.
Il était temps ! Merci à lui et merci à toi !
5 avril 2021 - Compte-rendu du conseil municipal du 27 mars 2021
Inutile de le chercher sur le site web de la mairie, ce sera peine perdue, mais vous pouvez trouver un compte-rendu détaillé de ce conseil municipal sur le blog de PSE
Merci à elles.
4 avril 2021 - Qui fait la loi dans la commune ?
Oui, qui fait la loi à Pompignac ? Les promoteurs ou la municipalité ?

Il ne suffit pas d’acheter des terrains pour construire des logements collectifs ou des lotissements, il faut aussi se soucier des équipements collectifs qui vont avec, la voirie, les réseaux, mais aussi et surtout les écoles.

De nombreux nouveaux habitants cela veut dire de nombreux nouveaux écoliers.

L’école maternelle peut accueillir des nouveaux jeunes écoliers, mais pas l’école élémentaire qui est saturée !.
Le précédent maire a commis la faute impardonnable de construire une luxueuse école maternelle qui, pour le prix de tout un groupe scolaire, a largement flatté son égo mais lui a fait perdre de vue que l’école élémentaire est trop petite, la cour de récréation ne peut plus accueillir de nouveaux préfabriqués.

Du côté du Clouet le béton coule à flot, comme au bassin à flots de Bordeaux, le fric aussi coule à flots, mais il ne va pas dans les caisses de la mairie, et la mairie n’a plus les moyens de construire ou d’agrandir l’ancienne école dans un court délai.

Alors que faire ?

Une seule solution: établir un moratoire pour tout nouveau lotissement, pour tout nouvel immeuble collectif, sinon la commune va aller dans le mur, dans le mur de béton des promoteurs, et ça fera mal à tout le monde !
4 avril 2021 - Info disparue
Plusieurs personnes m’ont signalé que mon article de jeudi dernier avait disparu.
Ainsi va l’actualité...
Vous pourrez toutefois retrouver ma minutieuse enquête en cliquant ici
31 mars 2021 - Expression des groupes municipaux
Liberté chérie Depuis peu de temps il existe dans un recoin du site web municipal un espace dédié à l’expression libre des groupes municipaux.
Pour y accéder il faut suivre le chemin suivant:

Accueil > Votre Mairie > Publications municipales > Tribunes libres - Expression des groupes municipaux

C’était une promesse électorale et c’est un progrès considérable quand on se souvient qu’il a encore à peine plus d’un an une chape de plomb bloquait toute expression libre au sein du conseil municipal et que tout droit légal de réponse était refusé par l’ancien maire lorsqu’il se permettait de mettre en cause publiquement une personne de la commune ou d’ailleurs, de se livrer sans vergogne à du plagiat de textes d’autrui.

Cette époque est révolue, enfin j’espère que oui.
Pourquoi ce bémol ?
Pour les raisons suivantes :
  • Il a fallu plus d’un an pour afficher la réalité de cette promesse
  • Cet espace de liberté d’expression est défini ainsi «En cours de construction»
  • Cet espace de liberté d’expression n’est pas autonome, il est tout en bas de la liste des publications municipales, est-ce donc vraiment une tribune libre ou bien l’une des publications municipales ?
  • Tous les membres du conseil municipal sont-ils vraiment d’inconditionnels défenseurs de la Liberté d’expression quelle qu’elle soit ?
* La Déclaration universelle des droits de l’homme fait la distinction entre «liberté négative» et la «liberté positive»
* La philosophie marxiste, quant à elle, distingue nettement la «liberté formelle» de la «liberté réelle»
Quoi qu’il en soit je suis donc au regret de constater que plus d’un an après l’installation de la nouvelle équipe municipale
cette liberté n’existe toujours pas ! car elle est toujours en construction et on ne sait pas si les groupes d’opposition ont demandé à en bénéficier.
27 mars 2021 - Conseil municipal - Budget 2021
J’aurais aimé assister au conseil municipal de ce matin, hélas si je suis encore plus ou moins maître de ma tête et de mes mains mon corps me joue parfois de fort mauvais tours m’empêchant de me déplacer prestement en ce moment.

Le quota de 20 personnes autorisées à assister n’ayant pas été atteint je présume qu’il n’y a pas obligation de retransmission vidéo.
Ce n’est pas une grosse perte si l’on en juge par les retransmissions précédentes qui étaient quasiment inaudibles et trop floues pour arriver à lire les textes sur écran.

Mais revenons à ce conseil.
Après avoir crié au loup et à la catastrophe avec ce fameux audit comptable je pensais que la nouvelle équipe municipale allait avoir bien du mal à présenter un budget 2021.
Hé bien non ! Selon quelques échanges que j’ai pu avoir de-ci de-là le budget sera en bel équilibre et il n’y aura pas d’augmentation des impôts.

Chapeau, bravo et tant mieux !

Mais je me demande comment Pompignac a pu présenter un budget alors que, si je ne me trompe, les dotations de l’État en remplacement des fiscalités locales diminuées ou supprimées ne sont pas encore connues.

Mais ne boudons pas notre plaisir, d’ici quelques jours ou semaines nous pourrons prendre connaissance du contenu de ce conseil sur le site web de la mairie et y consulter aussi les budgets municipaux.

Je pense à Pierre Desproges tout à coup: le doute m’habite :
Selon ce que j’ai cru comprendre la municipalité aurait trouvé une importante cagnotte d’environ 900 000 € laissée gentiment dans un tiroir par Lopez, un emprunt non consommé parait-il et quelques sous ont été (ou seront) gagnés par la vente d’appartements rue du puits.

En termes budgétaires en appelle cela un effet d’aubaine, mais quid en 2022 ?

Le groupe Vivons Pompignac Autrement a demandé, et obtenu, qu’un plan budgétaire pluriannuel soit préparé. Merci à lui.
26 mars 2021 - Marchés publics
Ça avance, pas vite, mais ça avance...

Les intitulés des deux derniers marchés publics lancés par la commune viennent d’être mis en ligne sur le site web de la mairie.
Petit à petit la transparence se met en place. Nous avons bien fait de patienter.
On ne sait pas trop quelle est la finalité du marché de la restructuration des bâtiments communaux mais ça viendra peut-être.
En entrant «Restructuration bâtiments communaux» sur le moteur de recherche du site de la mairie on revient à la case départ, c’est à dire vers le seul intitulé du marché. Dommage.

En quoi consiste au juste l’autre marché, celui sur l’entretien de la plaine des sports ? D’ailleurs avait-on besoin de lancer un marché à ce sujet ? Le personnel municipal aurait-il pu s’en charger ? Mais comme on ne sait pas en quoi cela consiste il est difficile de s’en faire une idée.
En entrant «Plaine des sports» sur le moteur de recherche du site de la mairie on obtient cette fois 20 résultats, mais rien de vraiment bien probant. Dommage, dommage.

Quant aux budgets toujours rien de concret, patientons, ça viendra aussi un de ces jours.
25 mars 2021 - Conseil Municipal
Le Prochain Conseil Municipal aura lieu samedi 27 mars 2021 à 9h00 à la Salle des Fêtes Maurice DEJEAN.

Voir l’ordre du jour
22 mars 2021 - Budgets de Pompignac
BOAMP La page des marchés publics sur le site de la commune de Pompignac nous présente des généralités sur les marchés publics, mais ne nous renseigne toujours pas sur les marchés qui sont lancés par la commune.
Or si on consulte le BOAMP (Bulletin Officiel des Annonces de Marchés Publics) on peut voir qu’un appel d’offres selon une procédure adaptée a été lancé aujourd’hui 22 mars 2021 pour la Maîtrise d’œuvre - restructuration bâtiments communaux.
22 mars 2021 - Budgets de Pompignac
La Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) du Ministère l’Économie et des Finances publie les budgets principaux de toutes les communes de France.
C’est ici
Cliquez sur le lien "Comptes individuels des collectivités" puis sélectionnez 33 - Gironde, à la lettre P vous trouverez "Pompignac" dont vous pourrez examiner les budgets jusqu’en 2019 et voici une copie d’écran du budget 2019 :

Cliquez sur la copie d’écran pour la voir en plus grand

Rendez-vous au prochain Conseil Municipal pour le vote du budget 2021
21 mars 2021 - Budgets : un peu de pédagogie pour commencer
Oui plutôt que de mettre dans la rubrique "Budgets" de la commune de nouveaux étouffe-chrétiens
Cliquez sur ce lien
à la place de ceux d’avant-hier et réalisés en copier/coller de textes piochés de-ci de-là qui ne sont que de faux semblants ne justifiant pas 1 an d’annonce de "Page en cours de construction". Un an pour faire ça ! Bravo !
Il aurait été utile, par exemple, dans un premier temps lister les budgets de la commune, c’est à dire le budget d’investissement et le budget de fonctionnement, en distingant le budget principal et les budgets annexes. Puis définir ceux-ci avant d’en détailler ou synthétiser (au choix) les contenus.

Je fais à mon tour un copier-coller, mais issu du lexique que j’ai réalisé il y a plusieurs années et que voici :

Extrait du lexique de pompignac.net

Budget

Le budget est l’acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses de la commune. Les budgets principaux ou annexes sont votés à l’équilibre sans recours à l’emprunt par le Conseil Municipal.
Le budget est divisé en budget de fonctionnement comportant les dépenses et les recettes de fonctionnement et en budget d’investissement comportant les dépenses et les recettes d’investissement.

Si un budget n’est pas voté à l’équilibre le préfet peut saisir la Chambre Régionale des Comptes.

Pour plus d’information sur l’élaboration des budgets locaux voir ce texte très pédagogique de Vie Publique

Budget principal

Budget comportant toutes les dépenses et les recettes de la commune sauf celles des budgets annexes.

Budgets annexes

Une commune peut avoir plusieurs budgets annexes, il s’agit de budgets autonomes et complémentaires du budget principal. Un budget annexe est nécessaire lorsque l’activité d’un service relève d’une nomenclature comptable distincte de celle du budget principal. Les budgets annexes permettent d’établir le coût réel d’un service et de déterminer avec précision le prix à payer par ses seuls utilisateurs pour équilibrer les comptes. Il existe deux types de budgets annexes :
  • [1] ceux qui doivent s’équilibrer sans recours possible à une subvention du budget principal (service à caractère industriel et commercial où les charges sont financées par les produits)
  • [2] ceux qui peuvent être aidés par subvention (transfert) du budget principal.

La commune de Pompignac comporte 5 budgets annexes:
  1. Assainissement
  2. Lotissement communal Lannegrand
  3. Parc communal de logements
  4. Transport communal
  5. Zone mixte Habitation, Artisanat, Commerce
Et voici le dernier budget principal officiel de Pompignac enregistré au Ministère de l’Économie et des Finances
ATTENTION : le lien ci-dessus subit parfois des déconnexions avec certains navigateurs
Et si la commune s’inspirait de ce qui se fait au niveau de l’État ? À voir ici et surtout ici
Bon dimanche de printemps !
20 mars 2021 - Accueil > Votre Mairie > Budgets ... quelle transparence ? celle d’un carreau cassé ?
Depuis ce matin la page "Budgets" du site web de la commune ne comportre plus la mention

"Page en cours de construction"

mais ceci :
DFGPIF
Colère
Budgets et Marchés : au final il aurait mieux valu ne pas mettre ces deux rubriques au menu
plutôt que d’y mettre ces étouffe-chrétiens
Cliquez sur ce lien


NDLR : Ce n’est pas parce que dans les communes de plus de 3 500 habitants certaines informations doivent obligatoirement être publiées que c’est interdit pour celles qui ont moins de 3 500 habitants.
Autrement dit: ce qui n’est pas interdit est autorisé.
Il faut arrêter de faire du pseudo-juridisme légaliste et, à ces motifs, cesser de se cacher derrière son petit-doigt.
19 mars 2021 - Marchés publics
Depuis avant-hier le site web de la commune comporte une page intitulée "Marchés publics" qui n’est plus vide avec seulement la mention "Page en cours de construction".
Le vide a été comblé mais cela ne me comble pas pour autant !

En effet cette page consacrée aux marchés publics nous offre un texte pédagogique sur le BOAMP (Bulletin Officiel des Annonces de Marchés Publics) et sur la notion de publicité des marchés publics.
C’est très intéressant pour notre culture générale mais cela ne nous dit rien sur nos marchés publics, qu’ils soient lancés, en cours ou terminés.
Au titre de la transparence il n’est ni demandé, ni souhaitable, de publier le détail d’un appel d’offre. Ce qu’un contribuable, un habitant ou un usager est en droit d’attendre c’est une information synthétique et utile l’informant des lancements des marchés et leurs mises en œuvre quand des réponses positives à l’appel ont été obtenues, puis au final du bilan de l’opération.

La nouvelle équipe municipale nous avait promis transparence et dialogue, sa réponse au sujet de cette page consacrée aux marché publics ne va pas dans ce sens. D’ailleurs pourquoi prévoir des titres de pages comme Marchés publics ou Budgets si c’est pour les nourrir soit de considérations générales, soit plus prosaïquement de la mention Page en cours de construction ? En construction

Cela fait maintenant un an que cette annonce sur les budgets est "en construction", s’il agissait de la construction d’une maison elle serait déjà au minimum hors d’eau !

Voir à ce sujet un courriel que m’adressé M. David Roiné, conseiller municipal
18 mars 2021 - Enfin !
Enfin les bas-côtés de la portion de voie du chemin de Sarail entre Montussan et Pompignac viennent d’être comblés par des matériaux provisoires, tous les nids de poule n’ont pas encore disparu mais ce chemin devient enfin quasiment praticable après plus de 5 ans d’attente et de non réponse de la municipalité précédente.
Merci d’avoir répondu favorablement à ma requête officielle, et peut-être aussi à celle d’autres usagers qui sont nombreux tous les jours à faire du gymkhana sur cette voie.
Espérons que les travaux définitifs ne tarderont pas trop.
17 mars 2021 - Les jolis sous-bois de Pompignac
Décharge sauvage
Cliquez sur la photo
Dans ce sous-bois tranquille de Pompignac vivait autrefois une genette.
Elle a été chassée par une mise à sac de ce sous-bois par des virtuoses de la tronçonneuse suivie par d’importants travaux de terrassement consécutifs à un permis de construire illicite délivré par un maire précédent.
Maintenant ce sous-bois a perdu la majorité de ses beaux arbres, il est à l’abandon et a perdu sa valeur comme terrain soi-disant constructible, et même comme terrain naturel boisé il ne vaut plus grand-chose.

Des particuliers plus crapuleux que scrupuleux et des artisans indélicats viennent régulièrement y déverser leurs ordures, c’est plus facile que d’aller à la déchèterie ! Appareil photo CAMPARK

J’ai un appareil de prises de vues nocturnes pour la faune locale. Je vais le cacher à proximité de cette déchèterie sauvage, cela complétera, peut-être, ma collection de photos d’animaux sauvages.

Si des photos sont réussies j’en ferai cadeau à la mairie.
16 mars 2021 - Marchés publics
BOAMP La rubrique "Marchés publics" du site web de la commune est toujours mentionnée
"Page en cours de construction"
Cela ne veut pourtant pas dire que la mairie ne lance aucun marché public.
En effet si on consulte le BOAMP (Bulletin Officiel des Annonces de Marchés Publics) on peut voir qu’ un appel d’offres selon une procédure adaptée a été lancé hier 15 mars 2021 pour l’entretien de la plaine des sports.

J’aurais préféré l’apprendre par la rubrique idoine du site web de la commune.

Je critique, certes, mais je vous annonce aussi une bonne action de la commune.
Hélas le simple fait que je fasse cette critique va me valoir encore l’ire de certains élus qui ont repris à leur compte cette maxime :
«Tous ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi,
tous ceux qui ont une opinion différente de la mienne sont mes ennemis»

Nous avons vécu 12 ans sous le règne de cette nocive pensée, quand cela va-t-il donc cesser ?
Certains de nos élus font encore sienne cette maxime, pas tous, dieu merci, vont-ils enfin comprendre que la liberté d’expression n’est pas la liberté des seuls journalistes mais celle de tous les citoyens !

Cette liberté a ses règles, et à ma connaissance elles sont ici respectées, malheureusement ce ne fut pas le cas des publications municipales jusqu’à l’an dernier...
14 mars 2021 - Ophrys apifera et Orchis purpurea en voie d’extinction à Pompignac ?
Orchis purpurea Il y a quelques années ces deux espèces étaient relativement courantes à Pompignac, notamment sur les bords de certains de nos chemins.
L’Ophrys apifera, ou Ophrys abeille, est une petite orchidée à la fois fragile et extraordinaire.
En effet cette orchidée a un labelle qui imite la forme de l’abdomen d’une abeille et qui émet une odeur imitant les phéromones sexuels d’une abeille femelle solitaire (ou sauvage) à longues antennes, l’Eucera longicornis, quand un male de cette abeille passe à proximité, par l’odeur alléché, il n’a qu’une idée en tête : copuler avec la belle !
Il s’excite alors comme un petit fou sur ce qu’il croit être une belle femelle particulièrement docile. Ophrys apifera Beaucoup de pollen de l’Ophrys s’accroche à lui ce qui le transforme ainsi en agent pollinisateur des Ophrys.
Accessoirement au moment de cette pseudo-copulation agitée du pollen tombe au pied de la petite plante, ce qui nourrit parfois de toutes petites fourmis qui vivent en symbiose avec les racines de l’Ophrys.
L’Ophrys apifera assure ainsi le futur de son espèce tout en préservant sa santé par l’aération de ses racines par les petites fourmis.

C’est ainsi que cette plante, véritable miracle de l’évolution est massacrée sans ménagement par l’épareuse municipale avant même qu’elle ait eu la possibilité de se reproduire.

L’Orchis purpurea (Orchidée pourpre), moins rare que la précédente, subit elle aussi le même triste sort.
Les 2 photos sont cliquables
13 mars 2021 - Il est temps de penser au fauchage tardif
fauchage tardif
Le printemps approche, il est grand temps de penser au fauchage tardif comme le pratiquent de plus en plus de communes et de départements.
L’an dernier la nouvelle municipalité a loupé ce rendez-vous et a fait comme faisait déjà la précédente équipe. Dommage ...
Pourtant une municipalité qui a parmi ses objectifs la protection de l’environnement devrait populariser le fauchage tardif auprès des ses habitants et de son personnel.

Si vous vous voulez en savoir plus sur cette pratique de protection de la biodiversité ce ne sont pas les sites web qui manquent, comme par exemple celui-ci ou celui-là.

En Europe, la France a lancé en 2015 un projet Plan national d’actions (PNA) « pour la préservation des abeilles et insectes pollinisateurs sauvages » dénommé « France, terre de pollinisateurs », qui comprend vingt actions pour cinq ans, dont l’une est que 20 % au moins du territoire soit concerné par des pratiques favorables aux pollinisateurs ; avec fauchage tardif et jachères fleuries sur les dépendances vertes des axes de transport ; une surface comparable à celle des parcs nationaux.
Source : Wikipédia
11 mars 2021 - Docteur c’est grave ?
C’est la question que nous nous posons tous les jours à propos de la COVD-19.
D’abord pourquoi ce COVID a-t-il changé de sexe (ou de genre) en passant du masculin au féminin ?
Est-ce un signe ? Mais de quoi ? Cela traduit-il une aggravation ou non ?

Ce changement de sexe du, ou de la, COVID est-ce la même chose que passer d’UN malaise à UNE maladie ?
Des nombreux grands pontes de la médecine continuent répandre leurs désaccords sur les médias.
Les politiques reprennent leurs sempiternelles querelles de partis.
Les journalistes de télévision ne sachant que dire préfèrent organiser des débats stériles et sans fin sur les chaînes dites d’information.
Résultat : nous avons en alternance de la pub et des débats et quasiment pas d’informations dignes de ce nom.

Alors docteur c’est grave ?


Mêmes questions à Pompignac :

Lors du dernier conseil municipal interdit de facto à la population l’audit financier se résumait à une alerte rouge:
nous sommes au bord du précipice (et ne faisons surtout pas un grand pas en avant !) c’est la cata, nous allons tout droit vers les pires difficultés.

Puis, quelques jours plus tard, la tempête s’est calmée si l’on en croit POMPIGNActualités, grosso modo, finalement ce n’est pas aussi grave que nous le pensions, nous pourrons nous en sortir sans trop de sacrifices.

Dans leurs tribunes libres les opposants institutionnels eux-mêmes ne semblent pas trop inquiets.

On a crié AU LOUP ! et maintenant on ne voit plus que des gentils moutons municipaux.

J’ai la berlue ou quoi ?

Docteur c’est grave ?
10 mars 2021 - Je commence à avoir des doutes ...
Oui, je commence à avoir des doutes sur l’esprit d’équipe qui devrait régner au sein de la majorité communale.

Certes ils font vigoureusement bloc quand la liberté d’expression des autres leur chatouille parfois leur ego.
C’est un réflexe que j’avais déjà remarqué au sein de la majorité précédente...
Mais quand il s’agit de resserrer les boulons, de faire des économies il n’y a plus personne, ou presque à l’exception d’un ou deux mohicans ployant sous le poids des tâches qui leur sont déléguées.
Nous sommes nombreux à déplorer que des dépenses inutiles, des recrutements non indispensables aient été faits alors que la situation financière de la commune aurait exigé un sens d’esprit d’équipe guidé par l’obligation de respecter les deniers publics et la capacité à rembourser les emprunts.

À quoi bon se lamenter de la lamentable situation des finances publiques si certains ou certaines se la jouent perso en se laissant aller à des dépenses qui n’étaient exigées ni par la stricte l’utilité, ni par l’urgence, ni même par le bon sens parfois ?

Le peu de football que j’ai fait dans ma carrière sportive m’a au moins appris que jouer perso n’a jamais été la meilleure façon de relever un défi (ou un tchallindge si vous êtes un adepte du globish)

«C’est vous qui voyez» comme disait Laspalès à Chevallier du temps où ils étaient unis.
8 mars 2021 - CCEAEV - Conseil Consultatif Environnement Arbres et Espaces de Verdure
Quand j’ai lu cette annonce :
Appel à candidatures pour la création du conseil consultatif ARBRES ET ESPACES DE VERDURE
j’ai failli en avaler mon dentier, mais j’ai préféré un lâche silence afin de m’éviter une fois de plus l’ire des détenteurs de la Vérité Universelle.
Logo PSE L’association PSE (Pompignac Sauvegarde Environnement) a eu plus de courage que moi, elle vient de publier un article intitulé lu et non approuvé que je partage à 100%; bien que je ne leur ai pas demandé la permission !

Comité Théodule Dans moins d’un mois nous fêterons Pâques, fête de la résurrection chez les chrétiens, profitons-en pour fêter la résurrection des commissions Théodule que je croyais mortes et enterrées depuis plus d’un demi siècle au moins !

Bravo les jeunes femmes
Cliquez sur le lien
de PSE !

Comme d’hab vous pouvez cliquer sur les images ... et sur les liens tant que vous y êtes
09/03/2021 15:29 - Commentaire de Loïc Vidal

Bonjour je trouve l'article de PSE trés à propos. Le sujet de ce conseil consultatif mérite d'etre plus élaboré dans son approche, au risque de ne pas servir l'intérêt commun.

Répondre
6 mars 2021 - Dialogue (suite)
Le dialogue entamé le 2 mars dernier entre et M. Philippe Destruel, premier adjoint au maire, et M. Alain Roux connait un nouvel épisode aujourd’hui.
6 mars 2021 - Vrai ou faux ?
Je viens d’apprendre par des sources généralement bien informées que du personnel intérimaire aurait été embauché par la mairie pour nettoyer les trottoirs et leurs bordures dans un lotissement où depuis longtemps ce sont les riverains qui assurent cet entretien.
Si c’est vrai je me demande si la commune a une réelle volonté de prendre des mesures d’économies.
Si c’est vrai cela commence à m’inquiéter fortement.
16/03/2021 15:02 - Commentaire de Stéphane Morin

Je trouve que c'est une excellente initiative.
Il y a quelques années, une balayeuse passait "trop" souvent dans les rues avec parfois rien ou quasi rien à nettoyer. J'imagine que compte tenu des coûts engendrés, ce service a été "logiquement" supprimé. Mais depuis c'est le no-man's land donc l'herbe pousse dans les caniveaux, de la terre se déverse dans les regards provoquant des inondations...
Un nettoyage ponctuel pour limiter les couts (tous les 2/3 ans) ne me paraît donc pas inutile et si certains habitants le font eux même (je le fais d'ailleurs à proximité de mon habitation), et bien la société qui intervient y passera très peu de temps et passera à la rue d'à côté.

Répondre
5 mars 2021 - Un commentaire d’un adjoint municipal
Comme tous les jours je ferme mon ordinateur tous les soirs au plus tard à 20 heures et je l’ouvre généralement le matin vers 6 heures.
Ce matin j’ai du aller chercher tôt mon petit fils chez ses parents, sa mère essayant de rattraper son CA perdu du fait de la COVID-19.
Ce n’est donc que maintenant à 15h30, au moment de la sieste du petit, que je publie la réponse de M. Philippe Destruel, Adjoint au Maire, en réponse au commentaire d’Alain Roux, j’espère que M. Destruel ne m’en tiendra pas rigueur.

J’en profite pour signaler à M. Destruel que cela fait plus de 20 ans que par le biais de ce site web, comme par tout autre moyen, je ne cesse de faire des critiques ou propositions constructives à propos de la gestion de la commune.
Dans le cadre de la gestion budgétaire difficile du fait du lourd héritage du maire précédent j’avais fait des remarques notamment à propos de l’agence postale, agence dont j’ai permis la création en 1992. De par mon ancienne profession c’est un sujet que je connais assez bien, j’aurais volontiers répondu à toute demande éventuelle à ce propos, hélas personne n’a daigné me demander quoi que ce soit. Dommage.
Tout le monde sait que les frais de personnel sont le poste le plus lourd du budget de fonctionnement de la commune, dans le cadre d’une situation budgétaire plus que critique il n’était pas raisonnable de remplacer une personne partant à la retraite, il y a avait d’autres solutions à étudier avant de prendre une telle décision.
En période de crise il faut savoir prendre des décisions pas toujours populaires.
4 mars 2021 - Problème à Rivasseau
Les dérèglements climatiques de cet hiver ont endommagé les réseau de traitement des eaux usées dans le lotissement de Rivasseau.
Le commune a du souci à se faire, les habitants aussi.
Voir à ce sujet cette tribune libre
2 mars 2021 - Commentaires
Voir ci-dessous le commentaire publié ce jour.
26 février 2021 - Conseil municipal du 25 février 2021
N’ayant pu me rendre au conseil municipal du 25 février 2021 à 19 heures pour cause de couvre-feu je me suis donc orienté vers l’adresse annoncée sur le site web communal.
Malheureusement ce lien renvoyait vers la très mauvaise retransmission d’un conseil datant de juillet dernier, il y a 8 mois !.
Le lien indiqué a été modifié plus tard, ce matin peut-être, renvoyant vers l’enregistrement du conseil d’hier soir

Hier soir je me suis donc dirigé vers la page Facebook de la commune pour rapidement la quitter car le son était inaudible et l’image de mauvaise qualité, avec impossibilité de lire les textes et tableaux affichés sur l’écran de la salle des fêtes.
CM La séance de ce conseil est conservés sur Youtube et Facebook en effet la transmission en direct sur ces sites des GAFAM compresse les images, mais la prise de vie est tout aussi mauvaise avec un médiocre plan fixe sans intérêt et aucun zoom sur les tableaux.
Le son quant à lui est si mauvais qu’il donne envie d’aller voir ailleurs, ce que je fis hier soir ...

Il aurait bien mieux valu tenir cette séance du conseil municipal dans la journée, samedi par exemple, au moins quelques Pompignacais auraient pu y assister, ainsi hier soir personne n’a pu assister convenablement à ce conseil.

Conclusion: cette impossibilité à suivre les débats est-elle due à la maladresse ou bien est-ce volontaire ?

Quelle que soit l’hypothèse cela devient une bien mauvaise habitude fort agaçante pour celles et ceux qui veulent s’intéresser à la vie citoyenne de la commune.

Et quand aurons-nous connaissance des résultats complets de cet audit financier de la commune ?
28 février 2021

Vous trouverez sur le site web communal 3 liens vers cet audit financier de la commune
  1. La présentation de l’analyse financière de la commune par "Stratégie Locales" (document pdf)
  2. La présentation de la DGFIP - Trésorerie de Cenon (document pdf)
  3. La vidéo du Conseil Municipal du 25 février (Document Youtube)
Si l’image de la vidéo est un peu meilleure que celle du direct le son est aussi mauvais.

Les deux rapports sont quant à eux parfaitement nets, mais une question se pose:
pourquoi nos élus ont-ils pu laisser une situation financière se dégrader aussi fortement pendant le dernier mandat sans intervenir vigoureusement et de façon clairement motivée comme le fitent de nombreux élus du mandat précédent ?

D’ores et déjà on pourrait souhaiter que les élus actuels prennent position face à l’insuffisance des mesures à prendre, et après que des dépenses inutiles aient été faites, ainsi qu’un recrutement de personnel nouveau alors que nous savions déjà que nous étions en situation de crise.
Et pourquoi cet autisme persistant face à différentes voix qui s’élèvent au sein de la communauté citoyenne ?
02/03/2021 18:24 - Commentaire de Alain Roux

En regardant la retransmission du conseil municipal, j’ai constaté avec surprise le silence des élus membres de la majorité précédente. Pas un mot d’explication ou de regrets sur les décisions budgétaires successives malheureuses qu’ils ont toujours approuvées.
Il leur faut portant obtenir la confiance des Pompignacais pour conduire le douloureux plan de redressement qu’ils préparent. Dans ce but, un commentaire de leur part reste toujours fortement souhaitable.

Répondre
04/03/2021 21:11 - Commentaire de Philippe DESTRUEL en réponse à Alain Roux

« j'ai constaté avec surprise le silence des élus membres de la majorité précédente ».
Tout d’abord, je souhaiterais rétablir la vérité sur ces propos car contrairement à ce qui est écrit, je suis personnellement intervenu en réponse à Raphaël Jouannaud lors du conseil municipal du 25 février 2021.
De plus, je vous rappelle Monsieur Roux (voir ma tribune en date du 17/05/19 sur ce même site) ou peut-être, je vous informe si vous ne l’aviez pas lue à l’époque que nous avons régulièrement agi de l’intérieur pour que certains projets non prioritaires, n’aboutissent pas, car ils auraient représenté des investissements très importants et très impactant pour l’avenir des finances de la commune.
Nous nous sommes également énormément investis pour la recherche de recettes exceptionnelles.
Et lorsqu’il ne fut plus possible d’être entendu, nous nous sommes retirés pour agir de l’extérieur en rassemblant des compétences d’horizons divers et en construisant un programme avec les Pompignacais.
« Il leur faut pourtant obtenir la confiance des Pompignacais ».
Reprenez notre programme et vous constaterez que nous avions annoncé notre volonté de sobriété et de gestion différente de la commune. Et si je ne m’abuse, la confiance des Pompignacais, nous l’avons obtenue dès le premier tour le 15 mars 2020 avec près de 53 % des voix malgré la présence de trois listes.
Nous avons agi de l’intérieur, puis de l’extérieur en nous investissant pour que cette mauvaise gestion cesse….
Alors s’il vous plait, pas de leçons…
Il est temps désormais de se retrousser les manches tous ensemble afin de préserver l'avenir financier de notre commune. C’est ce que nous faisons en priorité depuis notre installation.
J'attends vos propositions constructives en ce sens.
Bien à vous.
Signé Philippe DESTRUEL

Répondre
06/03/2021 09:38 - Commentaire de Alain Roux en réponse à Philippe DESTRUEL

Monsieur Destruel,

Je vous remercie d’avoir répondu à ma demande en précisant publiquement la position que vous avez tenue lors de la mandature précédente, sur le difficile problème des finances communales. Ainsi les Pompignacais pourront juger en toute connaissance de cause.
Vous me demandez des propositions. En voici trois ;

  1. j’ai rencontré à ma demande, deux Conseillers Municipaux pour leur présenter mon analyse sur la situation difficile de l’assainissement collectif à Pompignac. J’ai proposé de coopérer pour apporter des solutions. J’ai reçu un accueil mitigé. Aujourd’hui aucun dispositif conjoint n’a été mis en place. Je suis toujours disponible.
  2. j’ai publié une note sur le problème rencontré au niveau de l’évacuation des eaux usées d’un lotissement. Si vous suivez la démarche que j’y propose, vous éviterez de plomber encore plus le budget de la commune.
  3. pour mettre en œuvre de manière efficace les difficiles mesures que vous propose le cabinet chargé de la réalisation de l’audit financier, je vous suggère de prendre rapidement contact avec la Chambre Régionale des Comptes qui pourra vous donner un avis éclairé.

Répondre
22 février 2021 - Non, non, non, le COVID n’est pas mort ♩ ♪ ♫ ♬
Saint Éloi Cette virile ode chorale à Saint Éloi, patron des bijoutiers, me revient justement en mémoire en pensant aux bijoux de famille qui ont été dilapidés par la municipalité précédente et qui laisse maintenant ses successeurs dans l’impuissance d’agir..
Le (ou la) COVID ne doit pas nous faire oublier que la vie communale doit continuer.
Hélas les caisses sont vides et les emprunteurs réclament leurs dus, pourtant la voirie et les bâtiments communaux doivent obligatoirement être entretenus, car c’est la loi.

Mais comment faire ?

Pourtant des dépenses pas du tout obligatoires ont été effectuées à droite et à gauche, sans se soucier d’indispensables économies dans le budget communal.
Le maire est aussi responsable de la salubrité publique, certes la lutte contre le COVID en fait partie, mais il y a aussi de nombreuses atteintes à la salubrité publique du fait de particuliers, d’artisans ou de promoteurs sans scrupules, et il faut y mettre fin.

Hélas ceux qui formulent la moindre remarque, la moindre critique son voués aux gémonies et quasiment considérés comme des ennemis, la pensée lopézienne serait-elle en train de faire des disciples ?

Les difficultés que rencontrent nos élus ne doivent pas être un motif pour se taire, surtout quand ils persistent à ne pas vouloir solliciter la moindre aide.
20 février 2021 - Conseil Municipal du 25 février 2021
mairie Le Prochain Conseil Municipal aura lieu Jeudi 25 février 2021 à 19h00 à la Salle Maurice DEJEAN (anciennement Salle des Fêtes)
Le couvre-feu COVID-19 commençant à 18 heures le public ne pourra pas y assister, il sera diffusé sur les sites américains des GAFAM Facebook et Youtube, cela ne remplace en rien la présence physique du public. Un conseil en journée, samedi par exemple, aurait été préférable.
Vous pourrez consulter l’ordre du jour en suivant ce lien.

Il est regrettable qu’il n’y ait pas eu d’information par le biais de la lettre de diffusion municipale, pourtant l’annonce d’un conseil municipal est au minimum aussi importante que, par exemple, celle annonçant la distribution de bois d’élagage...
16 février 2021 - Va-t-on bientôt dévoiler l’audit financier ?
J’ai ouï dire qu’un prochain conseil municipal serait prévu, avec notamment la présentation de l’audit financier.
Compte-tenu de l’héritage laissé par le maire que les Pompignacais ont eu la bonne idée de sortir, il y a peu de chances que cet audit nous remplisse de joie et de sérénité.
En effet :
  • Comment gérer une commune surendettée du fait d’investissements mal conçus et trop onéreux ?
  • Comment gérer une commune dont le patrimoine foncier a été dilapidé ?
  • Comment gérer une commune dont la voirie est en mauvais état sans possibilité de nouvel emprunt ?
  • Comment gérer une commune dont les frais de fonctionnement sont beaucoup trop élevés ?
  • Comment construire une école élémentaire quand on n’a plus un rond ?
Tout le monde savait que la situation était très mauvaise et tout cela était bien connu d’un grand nombre d’élus du conseil municipal actuel.

Tous ceux qui ont eu à gérer une entreprise ou un service public savent ce qu’il faut faire quand on est confronté à une grave crise financière:
    Moutons de Panurge
  • réduire drastiquement la voilure
  • en réduisant d’abord les frais de personnel partout où cela est possible (par exemple commencer par ne pas remplacer les départs en retraite),
  • faire la chasse au gaspi, plus difficile que celle au sanglier,
  • chercher des ressources en évitant de vendre les bijoux de famille
  • etc.
Comme tant d’autres, je sais pour l’avoir pratiqué, que ce n’est pas un exercice facile, mais il faut le faire si nous ne voulons pas collectivement aller droit dans le mur ou dans le trou !

Et pour cela il faut se donner des priorités claires en dressant avec rigueur la fameuse matrice d’Eisenhower par exemple.

Et qu’est-ce qui interdit à la municipalité de faire appel à des compétences bénévoles au sein de la population ?
À condition, bien entendu, que cela se fasse dans la transparence et non pas par copinage, et avec l’accord de la majorité des élus.

Nous sommes au bord de précipice, arrêtons de nous y précipiter tout droit !
2 février 2021 - Lu dans Sud-Ouest aujourd’hui
Sud-Ouest
28 janvier 2021 - La situation épidémique en France inquiète
Avec environ 20 000 cas positifs et 1600 hospitalisations chaque jour depuis une semaine, la situation épidémique en France inquiète.
Voici une carte publiée par l’Express le 27 janvier.
Cela explique l’incertitude du gouvernement en ce moment: confinement ou pas ? strict ou non ?
Cliquez sur la carte.
Carte COVID
23 janvier 2021 - Enfin !
Enfin, presque 8 mois après sa prise de fonction la nouvelle équipe municipale commence à montrer qu’elle a l’intention de tenir ses promesses.
S’il a paru si tard le bulletin municipal de janvier témoigne sans doute du travail qu’a demandé la rédaction des engagements de la municipalité. On pouvait légitimement se demander si les promesses électorales allaient un jour être tenues.
Il semblerait que oui, réjouissons nous, mieux vaut tard que jamaisVieux motard que j’aimais
!

Si vous ne l'avez pas lu ce nouveau numéro sur le site de la mairie vous pouvez le faire en cliquant sur ce lien.

Nota bene : si je l’avais su plus tôt j’aurais suggéré à la mairie de nommer ce numéro : N° 6 janvier-février 2021, histoire d’économiser un peu de papier, d’argent et surtout de temps de travail d’élus, de bénévoles et de salariés.
12 janvier 2021 - Mes opinions en vers et contre tout
Lao Tseu
Si d’aventure mon opinion est contraire à la vôtre,
ce n’est pas pour cela une agression
c’est tout simplement une opinion
... de quelqu’un d’autre
Lelannou Tseu
1er janvier 2021
Meilleurs vœux
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 1 277 122 fois
En juillet 2021 il y a eu 37 061 pages vues - cette page a été visitée 367 887 fois - Précédente visite le 28/07/2021 à 17h 42mn
En juillet 2021 il y a eu 37 062 pages vues