pompignac ● net  

Site créé le 9 mai 2000 - ISSN 2274-1550
Page mise à jour le 06/08/2017 Le site de la commune de Pompignac est pompignac.fr
En ce moment 19 visiteurs sont connectés et vous avez l'adresse IP 54.221.75.68.

De A à Z ...
Portraits d'acteurs économiques et sociaux à Pompignac
Voir la liste en bas de page
Les mots ou expressions soulignés ainsi
Ce texte inclus dans une infobulle peut être une définition, un exemple, une recommandation, un lien, etc.
affichent un texte quand vous les survolez avec la souris.
Toutes les images de cette page sont cliquables
Toutes les images de cette page sont cliquables

Dominique - Le Fil au Chas

Dominique Gélard, 52 ans, mariée et mère de 3 filles, Anaïs, Noëlie et Clélia, pompignacaise depuis 5 ans, exerce la profession de couturière. Elle habite au hameau du chemin de Bouchet, hameau situé au nord de la commune un peu en retrait des voies de passage.
Elle a installé son atelier de couture dans une cour qui jouxte sa maison.

Je la rencontre en plein travail en compagnie de sa fille cadette Noëlie, 21 ans, étudiante en musicologie à Bordeaux, membre de Conservatoire où elle est saxophoniste, elle est aussi enseignante à l'école de musique de Pompignac.



Toutes les deux attendent devant un portable Asus rouge la publication des résultats du brevet que vient de passer Clélia la benjamine de la famille.
Les résultats viennent d'arriver: Clélia obtient son brevet avec la mention très bien, comme 3 autres jeunes pompignacais !

A votre léger accent je devine que vous n'êtes pas originaire de la Gironde
Effectivement je suis née à Agen de parents gersois. Je me suis installée en Gironde depuis 9 ans et depuis 5 ans nous habitons à Pompignac
Comment êtes-vous venu à cette profession de couturière ?
C'est une longue histoire de famille.
Mes grands-parents tenaient un café à Lourdes où ils ont été les premiers à faire des cafés italiens grâce au percolateur Carpigiani, bien connu à l'époque.
Mon grand-père avait demandé à sa fille de devenir couturière, « ainsi tu me feras mes pantalons ! » lui dit-il, à l'époque les filles obéissaient encore à leur père, elle devint donc couturière, et de fil en aiguille après qu'elle ait épousé un artisan taxi je suis née non pas avec une cuillère en or dans la bouche, mais avec une aiguille à coudre dans la main.
J'ai reçu une solide formation de couturière, j'ai passé mon CAP de couture à Tarbes puis mon BTS au lycée Brémontier, cours de l'Yser à Bordeaux, j'ai travaillé à Pau chez le célèbre couturier André Courrèges qui est décédé l'an dernier.
Cela étoffe bien mon CV !

Quel est votre cœur de métier actuellement ?
J'ai trois activités différentes:
• je fais des retouches de vêtements
• je crée des peluches (peut-être l'influence de la tradition des mounaques de Campan dans les Hautes-Pyrénées ?)
• je réalise des vêtements sur mesure, essentiellement des robes pour des mariages ou des cocktails
Cette activité me prend beaucoup de temps (choix des modèles, prises de mesures, préparation des patrons, essayages et retouches) et je ne peux pas facturer aux tarifs de la haute couture. Cela reste donc exceptionnel.


Ces activités vous permettent-elles d'en vivre correctement ?
Non, pas vraiment. Je n'ai pas encore une clientèle assez étoffée, car je suis loin du centre et mon activité n'est pas encore assez connue.
Je suis donc obligée d'aller au domicile de mes clients, ce qui prend du temps, et comme je ne suis pas assez connue je pratique des tarifs assez bas.
Par exemple pour la fermeture invisible de votre fille facturée 15 € il y avait pour 5 € de fournitures, entre 15 et 20 minutes de travail, plus les deux déplacements à domicile.
Je travaille assez souvent avec les personnes âgées du Village Automnal, et souvent, comme le fait le facteur, je fais un brin de causette avec mes clients, ce qui leur fait bien plaisir.
Si vous comparez avec le tarif officiel de la couture à 30 € de l'heure que définit la Chambre des Métiers je suis loin du compte.
Mais j'ai le plaisir d'avoir une clientèle tout à fait sympathique et le pressing du Poteau d'Yvrac me recommande auprès des ses propres clients.
Vous travaillez en ce moment sur une grosse machine, vous faites les cuirs ?
Je ne fais pas de travaux sur des cuirs épais comme les vestes des motards, généralement ce sont les cordonniers qui s'en chargent.
Mais je fais les réparations de vêtements de cuir souple comme les vestes ou les blousons de ville.

Quelles sont les charges de votre profession ?
J'exerce à domicile, je n'ai donc pas de charges locatives, ce qui ne serait pas le cas si je venais en centre ville.
Il me faut un stock important de mercerie, essentiellement des fils de toutes couleurs et de toutes qualités.

Comme vous le voyez j'ai de nombreuses machines dont l'entretien est onéreux et délicat.


Comment voyez-vous votre avenir et celui de votre profession ?
La couture, et l'industrie du vêtement en général, souffre de plus en plus de la consommation vestimentaire, les gens font de moins en moins réparer leurs vêtements, le vêtement vendu bon marché tend à devenir un objet de consommation, il se jette après usage ...
C'est un souci pour nous ...
La pratique du développement durable inversera peut-être cette tendance, qui sait ?

Depuis quelque temps je pratique un partenariat avec Emma Lebré, une jeune femme qui a reçu un prix d'innovation à Pessac.
Elle a inventé un concept pour les femmes qui perdent leurs cheveux à la suite d'une chimiothérapie. Il s'agit d'un foulard associé à une base volume, le tout en un seul produit. Je suis justement en train d'en réaliser un en ce moment.
Vous pourrez en savoir plus sur le site web d'Emma Lébré





Merci Dominique et Noëlie pour ce moment passé ensemble et merci aussi d'avoir rendu la vie à un vieux pull que j'aimais beaucoup et d'avoir réparé de façon invisible une fragile jupe en point de crochet de ma fille.




Le Fil au Chas
21 chemin de Bouchet
33370 POMPIGNAC
Téléphone : 06 20 90 59 80

Courriel : dfil.au.chas@gmail.com
Site web :

Présentation dans l'ordre chronologique où ont eu lieu les entretiens
Faby
La Brasserie des Sports
Lionel
Le plombier-chauffagiste
Kevin
Monsieur SOS informatique
Jean
Peintre en lettre
Peintre décorateur
Dominique
Le Fil au Chas
Bruno
Le pizzaiolo
de Pompignac
Jean-François
Proche des animaux
Alexandra
Se sentir bien
Jean-Michel
L'horloger de Pompignac
Guillaume
Le marmiton de Citon
Chloé
Service bien compris
Sylviane
La boulangère
Yoann
Le boulanger
Lydie
La coiffeuse
...
...
...
...

Plusieurs autres portraits de pompignacais sont en cours de préparation ou de projet dans divers domaines économiques.   ▶   Contact

Depuis le 1er janvier 2014 ce site a été visité 906 083 fois
En novembre 2018 il y a eu 13 237 pages vues - cette page a été visitée 677 fois - Précédente visite le 18/11/2018 à 17h 10mn
En novembre 2018 il y a eu 13 238 pages vues
Faites connaître pompignac.net

Au calendrier de Pompignac

Pour insérer, compléter ou supprimer une rubrique cliquez ici
16 novembre 2018

Enedis va implanter un nouveau transformateur à Mérignac et à Pompignac

Enedis installera un transformateur à Mérignac, et une autre à Pompignac, pour alimenter notamment le secteur Cenon / Floirac

Lundi 22 octobre 2018

Communiqué de la boulangerie de Pompignac

Depuis l'ouverture de la voie nouvelle de Pompignac, nous augmentons progressivement notre clientèle durant toutes les matinées de 6h30 à 13h dans notre point de vente de ce village.
Quant aux après-midis, beaucoup de clients fidèles viennent s'approvisionner au Poteau d'Yvrac où le parking et l'accessibilité leur conviennent mieux.
Ainsi, nous avons décidé d'ouvrir Pompignac seulement le matin

Note de la rédaction:
Dans sa très longue lettre de 5 pages du 4 novembre dernier à 2h18 du matin le maire affirme ceci :
la boulangerie pâtisserie a augmenté sa clientèle

Notons que si le maire perd beaucoup de temps pour écrire il n'en prend pas assez pour lire

En effet si la clientèle de la boulangerie augmente le matin, cela ne veut pas dire pour autant qu'elle augment pendant toute la journée, sinon le boulangerie ne serait pas obligée de fermer l'après-midi.
Et par dessus le marché le maire m'accuse une fois de plus de mauvaise foi !
Qui est de mauvaise foi dans cette affaire ? Je me le demande bien !

Mardi 17 juillet 2018

Le maire une nouvelle fois désavoué par le tribunal administratif de Bordeaux !

Par ses arrêtés municipaux liberticides le maire avait interdit la mise disposition de nos salles municipales à deux associations le RAPP et PSE.

Ces deux associations ont chacune saisi le tribunal administratif pour ces abus de pouvoir. Le 3 juillet dernier le tribunal administratif a donné raison au RAPP en obligeant le maire à accorder le prêt d'une salle municipale à cette association sous astreinte de 50 € par jour en cas de refus ou de non réponse.

L'asociation PSE avait elle aussi saisi le tribunal administratif pour le même motif, elle attend la décision du tribunal

Mardi 19 juin 2018

Conseil Municipal du mardi 19 juin 2018

Neuf points seront présentés au Conseil Municipal

Salle du Conseil à 19 heures
Lundi 12 mars 2018

Annonce de marché public pour l'achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe à Pompignac

Objet du marché : Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe

Lot n°1 : Lot 1 : Marché à lot unique
Achat de bâtiments modulaires à usage de salle de classe
Date limite de réception des offres : 16 avril 2018 à 12h
Selon une procédure adaptée
Détail du marché

Mardi 6 février 2018

Une libellule ne fait pas le printemps

Cliquez sur l'image

Tribune libre
Jeudi 28 décembre 2017

Annonce de marché public pour travaux routiers communaux 2017 à Pompignac

Objet du marché : travaux routiers communaux 2017 Date limite de réception des offres : 31 janvier 2018, à 12 heures.
Selon une procédure adaptée
Détails du marché
➽ Voir le détail précis des travaux envisages dans le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Samedi 28 janvier 2017

Annonce de marché public pour la sécurisation de la traversée du centre bourg à Pompignac

Objet du marché : Sécurisation de la traversée du Centre Bourg

Lot n°2 : Gros oeuvre
Date limite de réception des offres : 13 février 2017, à 12 heures.
Selon une procédure adaptée
Détails du marché